19 avr. 2018

Les Collisions, Joanne Richoux - Jeux dangereux

Allez, allez, je vais dire ce que tout le monde pense et on pourra passer à autre chose : la couverture brodée rappelle vachement celle d'À la place du cœur. Ça c'est fait, on peut passer à la suite. Hum, attendez, j'ai autre chose : c'est la deuxième fois qu'on trouve la réinterprétation d'un classique dans la collection Exprim. La première fois, c'était avec Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, qui reprenait les grandes lignes des deux Eugène Onéguine de Tchaikovsky et de Pouchkine. Et depuis début avril, on peut trouver sur les tables des librairies Les Collisions, reflet des Liaisons Dangereuses

Les Liaisons Dangereuses, donc. On va jouer cartes sur table, toi et moi : je n'ai jamais lu ce livre ou vu une quelconque adaptation. Vas-y, tu peux crier au scandale si tu veux. Ce n'est pas grave de ne pas avoir lu beaucoup de classiques, surtout si des livres aussi bons que Les Collisions viennent combler tes lacunes en culture générale.

Page 21, l'un des personnages principaux te pitche l'histoire comme un roi. Fin XVIIIe, la Marquise de Merteuil charge Valmont de la venger de l'un de ses anciens amants, Gercourt, en séduisant son innocente promise, Cécile de Volanges. Valmont s'exécute, tout en convoitant une autre femme, la vertueuse Madame de Tourvel. D'autres personnages gravitent autour de ces deux nobles manipulateurs, comme Danceny, le maître de musique de Cécile. Bref, ça c'est pour la version originale. Dans le remake spécial Collisions, le décor de ces intrigues n'est pas une cour libertine mais un lycée banal. On y trouve des ados populaires, paumés, premiers de la classe ou encore rebelles. Ici, pas d'échanges épistolaires ; les manipulations de Merteuil / Valmont 2.0 se font en direct live devant nos yeux effarés. Ils sont jeunes, dangereux et n'ont aucune limite.

Dans ce duo infernal, Gabriel est un Valmont désabusé, à l'histoire familiale lourde, mais qui a décidé de s'en foutre pour porter un masque d'arrogance. Rien ni personne ne semble l'atteindre... à part Laetitia. Elle, c'est une Marquise de Merteuil sauvage et insaisissable. Comme les deux se voilent la face sur leurs vies vides de sens, ils décident de détruire celles de leurs camarades de classe. Chacun  d'eux se verra attribuer un rôle par nos deux personnages et, sans s'en rendre compte, rentrera dans leur petit jeu. Un sera poussé à la folie, une autre verra sa confiance détruite à tout jamais... Et, au-dessus de tout cela, Gabriel et Laetitia, en bons marionnettistes pervers, vont se délecter du spectacle. Mais jusqu'où seront-ils prêts à aller ? Et à quel prix ?

Les Collisions se lit de la même manière qu'un épisode de Gossip Girl se regarde ; les personnages sont déconnectés de la réalité, se manipulent les uns les autres pour oublier qu'ils sont tous complètement perdus, et toi t'es devant tout ça, fasciné•e et effaré•e. D'ailleurs, Gabriel m'a beaucoup fait penser à Chuck Bass pour sa tendance à tout faire pour arriver à ses fins, quitte à détruire les autres au passage.

Joanne Richoux dit s'être inspirée d'Aaron Taylor-Johnson pour
le physique de Gabriel, mais désolée, pour moi c'est un Chuck.

Joanne Richoux nous promène par le bout du nez dans les 250 pages que comptent Les Collisions. De son écriture acérée, elle nous offre une histoire scandaleuse qu'il est difficile de quitter. Pour preuve, il m'a fallu trois heures d'une nuit d'insomnie pour la dévorer et être complètement soufflée par ses rebondissements. À chaque fois que je pensais que les personnages allaient se calmer, se ressaisir ou s'arrêter, ils s'enfonçaient encore plus loin dans la folie. Ils sont toujours incroyablement justes, chacun à suffisamment espace pour se déployer - alors que ma crainte était que certains soient éclipsés par l'aura écrasante de Gabriel et Laetitia. Du coup, tu t'attaches à tous et quand vient la chute, c'est violent. Très violent. Âmes sensibles s'abstenir, comme on dit. Parce que rien ne te sera épargné. Les Collisions, c'est la promesse d'une lecture fébrile, immorale et superbement prenante. En bref, une réussite !

Les Collisions de Joanne Richoux • France  Sarbacane « Exprim » • 15.50 € • 251 pages • avril 2018

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Lâche un com's, comme disent les jeunes branchés de 2010