6 juin 2018

Une petite perle de littérature jeunesse : Les Plieurs de temps

Ces derniers temps je t'ai plutôt causé par ici de très très bons livres pour ados. Permets-moi de changer un tout petit peu de lectorat et je t'emmener dans les vertes contrées de la littérature jeunesse. Enfin, les livres pour ados sont de la littérature jeunesse, hein. Moi, je te parle des bouquins pour enfants qui ont entre 8 et 12 ans. Les jeunes lecteurs. La littérature pour les juniors. Oh et puis merde, on s'en fout de la dénomination de cette catégorie d'âge, je veux tout simplement te parler des Plieurs de temps


Note : le mot « temps » sera beaucoup employé pendant cette chronique.

Tout commence avec Robin qui fait la découverte d'une horloge dans le grenier de ses grands-parents. Lors d'une partie de cache-cache endiablée, une de ses sœurs manque de passer à travers le plancher et c'est en criant « STOOOoooop ! » que notre héros se rend compte qu'il peut suspendre le temps. Il ne tarde pas à faire le lien avec son nouveau pouvoir et la mystérieuse horloge. Le temps qu'il passe enfermé dans celle-ci est proportionnel au temps qu'il peut stopper. Presque au même moment, Anthony fait lui aussi la découverte d'une horloge qui lui donne le pouvoir de revenir cinq minutes en arrière. Les deux garçons sont désormais des Plieurs de temps. 

Les illustrations de Noëmie Chevalier
sont présentes dans les livres.
Ici, Anthony et son petit frère.

Robin est un petit gars réservé qui va d'abord utiliser ses pouvoirs pour son plaisir personnel ; à lui les bonbons volés et les tours de toboggan à l'infini ! Mais il ne va tarder de comprendre qu'un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. L'apprentissage d'Anthony est beaucoup plus intéressant que celui de Robin. Pour faire simple, Anthony c'est ce gamin tête à claques qui s'amuse à tourmenter ses camarades de classe et à jouer la brute épaisse h-24. Enfin, c'est le portrait qui est fait de lui dans le premier tome de la série, à travers les yeux de Robin. Quand on lit le deuxième, qui est de son point de vue, on découvre un tout autre personnage. C'est un gamin désespéramment en demande d'attention de la part de ses parents qui, eux, ne savent pas comment communiquer avec leur fils. Le manque d'affection qu'il ressent le pousse à reporter ses ressentiments sur les autres, et donc à terroriser plutôt qu'aimer. C'est ainsi qu'il se retrouve à harceler Camille, la fille discrète et effacée de sa classe, et à envier la vie parfaite de Robin. Anthony est persuadé qu'il vaut mieux être le tortionnaire que la victime, et ce même s'il déteste le rôle qu'il s'oblige à jouer.


ill. Noëmie Chevalier
Robin en plein exercice de son pouvoir.
J'ai pour ma part commencé la série avec le tome consacré à Anthony et me suis immédiatement prise d'empathie pour lui. Même si rien n'excuse son comportement de petit con harceleur, il est passionnant de suivre ses changements. Son pouvoir va lui permettre de devenir une meilleure personne et de s'ouvrir doucement aux autres. J'ai tout simplement été soufflée par la manière dont l'autrice - Manon Fargetton - décrit des personnalités complexes d'enfants. Si ses héros peuvent à première vue sembler stéréotypés. (Robin le timide, Anthony la brute), la multiplicité des points de vues offerts avec les différents tomes de la série lui permet d'explorer leur psychologie de manière crédible et touchante. Son propos n'est jamais moralisateur, la seule chose à retenir est qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Le tout est donc saupoudré de fantastique avec cette histoire d'horloges qui permettent de manipuler le temps. Les thèmes les plus importants dans cette petite série sont l'amitié, la confiance qu'on accorde aux autres et les rapports parfois compliqués avec sa famille. Des sujets qui parleront à tous ! 

Si tu es un enfant de 9 - 10 ans, jette-toi sur cette série. Si tu as dans ton entourage un enfant de cet âge-là, mets lui Les Plieurs de temps entre les mains. Moi, il me reste encore deux tomes à découvrir et je suis déjà certaine que ce seront de nouveaux coups de cœur. 

Les Plieurs de temps de Manon Fargetton (4 tomes) • France • Rageot • 11,90 € € • 2 tomes sortis en mai 2017 et 2 tomes sortis en mai 2018
Manon Fargetton sur FacebookTwitter Instagram

1 commentaire:

  1. Cette série est dans ma wishlist depuis la sortie du premier tome, parce que j'adore le concept et les illustrations de Noëmie Chevalier. Je suis curieuse de découvrir la plume de l'autrice aussi, ça fait un moment que ça me trotte en tête ^^

    RépondreSupprimer

Lâche un com's, comme disent les jeunes branchés de 2010