2 oct. 2016

Eloïse Scherrer et ses oursons chevaliers

Eloïse Scherrer s'est faite connaître en illustrant l'album La Bulle, écrit par Timothée de Fombelle et publié chez Gallimard. Auparavant, nous avons pu suivre sur sa page Facebook son interprétation graphique de Tobie Lolness pour son projet de fin d'études, en plus de découvrir d'autres illustrations originales. Son univers tend vers de la fantasy médiévale, avec des chevaux fringants, des chevaliers et surtout, avec beaucoup d'oursons.
Et tous ces thèmes ont précisément défini le challenge qu'Eloïse s'est lancée au mois de septembre : proposer chaque jour une illustration d'un ours chevalier.
Et ce challenge a été relevé haut la main ! Pour rendre hommage au travail d'Eloïse, je vous propose de découvrir 5 de ceux que je trouve être ses plus beaux ours !

L'Extincteur de dragon, unité d'élite

7 septembre : L'Extincteur de dragons, unité d'élite
Naseaux au vent, ce fier cheval porte un ours courageux et dévoué qui s'occupe d'éteindre les dragons avec son extincteur. Cependant, peu d'informations ont fuité sur les dragons en question ; sont-ils de dangereuses créatures qui menacent la sécurité du monde des ours, ou de simples bestioles un peu pataudes qui déclarent des incendies involontaires à chaque éternuement ? Enfin, quelle que soit la réponse, l'Extincteur est prêt.


Les Oursins

28 septembre : Les Oursins débusquent les cauchemars pernicieux, qui se cachent sous les lits et les armoires, dans les recoins sombres derrière les meubles et les placards. Ils sont montés sur de petits rongeurs, choisis pour leur flair particulièrement développé. Ce sont des ours nains mais l'on a contracté leur nom en « oursin » pour aller plus vite.
Je m'avance à dire que personne n'avait pensé à inventer des ours miniatures à part Eloïse. Déjà qu'un ours est terriblement choupi, mais alors, une version miniature...! Et si en plus il est monté sur un écureuil, son potentiel de choupinittude explose littéralement.

Les ours chevaliers et les poissons lucioles

21 septembre : Les ours-chevaliers élèvent, entre autres, des meutes de poissons lucioles. Ces petits poissons très vifs aux écailles miroirs qui reflètent la moindre particule de lumière dans la nuit et effrayent le Noir.
Ma plus grande interrogation concernant cette image est : où se trouve l'ours ? Si les poissons lucioles sont plus poissons que lucioles, ils vivent donc dans l'eau ; or l'ours n'est pas équipé pour une sortie plongée ! Mais si les poissons lucioles sont plus lucioles que poissons, alors comment les garder en troupeau ? Ils peuvent voler et s'échapper ! En fait, après réflexion, cette image suscite en moi beaucoup trop d'interrogations. Mais je ne peux m'empêcher d'être émerveillée par la danse de ces poissons lucioles autour de leur éleveur.

Les carillonneurs

23 septembre : Les carillonneurs sont d’excellents rabatteurs. Le passage de leur équipage de grelots, cloches et clarines aux sonorités riantes et cristallines débusque les cauchemars. À ce moment-là PAF ! Un brosseur, tondeur, ou extincteur fauche le monstre aux abois.
N'avez-vous pas l'impression que juste en jetant un œil à cet ours, on peut déjà entendre ses carillons tintinnabuler furieusement ? Le mouvement et la musique qui se dégagent de ce dessin sont assez incroyables.

Les oursons-écuyers

11 septembre : Les oursons-écuyers commencent l'équitation sur de petits ânes, pour apprendre patience, ténacité et humilité.
Cet ourson est la chose la plus mignonne du mois de septembre. Serait-il possible d'avoir le même en vrai ? J'ai fondu devant son air aussi concentré qu'un bébé chat cherchant à piéger une herbe folle et on n'a aucun peine à l'imaginer glisser de sa selle pour se retrouver les quatre fers en l'air sous le regard placide de son âne. Mais il est déterminé, cet ourson ! Qui sait quel sera son destin ? Successeur de l'Extincteur ? Carillonneur ? Éleveur ?

Et toutes ces questions vont certainement trouver une réponse sous peu. Chaque quinzaine, Eloïse édite une newsletter présentant un feuilleton illustré et son actualité. Dans sa dernière, elle revient sur son challenge de septembre et évoque sérieusement le projet de réunir tous ces ours dans un livre (*insérer ici des cris de joie*). Son univers d'ours chevaliers s'est déjà beaucoup développé en un mois : il suffit de lire les descriptions des illustrations pour se rendre compte qu'on passe d'une simple dénomination à une définition précise de chaque ours, tout en introduisant déjà un monde intriguant où l'un des plus grands périls est l'attaque de cauchemars. Une chose est sûre : nous n'avons pas fini d'entendre parler de ces ours en armure protecteurs de nos nuits.

Pour suivre le travail d'Eloïse Scherrer, vous pouvez retrouver son site (en construction), son blog (abonnez-vous à la newsletter !) ainsi que sa page Facebook.

2 commentaires:

  1. J'adore ces images, elles sont magnifiques *-* !!!

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu exactement les mêmes réactions, ils sont tellement adorables ces nounours! Ce serait génial qu'un album sorte avec ces illustrations!! ❤

    RépondreSupprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !