11 déc. 2015

Compte-rendu de la 31e édition du SLPJ - Dimanche 6 décembre 2015



Deuxième et dernier jour... ouch ! On commence à en avoir plein les pattes, mais la motivation et la passion sont là ; c'est reparti !

Beaucoup plus de monde patiente à l'entrée que le samedi. Après avoir été fouillée et profitant d'une matinée peu chargée, je découvre les stands des petites maisons d'édition à l'étage : coup de cœur pour La Palissade ! Je craque pour leurs albums Ballon ! et Neige ! racontant les aventures sans texte d'une bande de chatons. Je pense vous parler plus longuement de cette maison d’édition en détail dans un prochain article.



À 11h, direction le stand de Flammarion Jeunesse pour la dédicace de Jo Witek, auteure de la série Mentine. Comme elle a du retard, j’en profite pour jeter un œil sur les publications des autres auteurs en dédicace et… craque encore une fois pour un petit album : les Ptimounes, de Madeleine Brunelet. Jo Witek arrive enfin. Mentine a beaucoup de succès auprès de jeunes lectrices, souvent d’une dizaine d’années. D’ailleurs, d’autres tomes sont prévus ! Je fais ensuite dédicacer l’album des Ptimounes pour ma sœur et en profite pour demander une dédicace sur papier libre pour moi ; j’ai donc mon Ptimoune aussi !

Je monte rapidement pour retrouver le stand de La Palissade et attendre pour la dédicace de Terkel Risbjerg, l’illustrateur des petits albums Ballon ! Gâteau ! et Neige ! Lui aussi a du retard (c’était la matinée !). Comme j’ai la dédicace de La Bulle sur le stand de Gallimard Jeunesse, j’ai peur d’arriver trop tard… L’éditrice de La Palissade, très gentille, propose de garder mes deux albums pour les faire signer à Terkel dès qu’il arrive. Acceptant la proposition, j’ai juste de temps de l’apercevoir et de le féliciter pour ses illustrations si expressives avant de dévaler les escalators pour arriver à Gallimard Jeunesse.

Il y a toujours un monde fou aux dédicaces de Timothée de Fombelle, et cette année ne déroge pas à la règle ! Il dédicace en duo avec l’illustratrice Eloïse Scherrer, avec qui il a créé l’album La Bulle, une magnifique histoire dont j’aurai (aussi) l’occasion de vous reparler.


Avec Amélie, nous allons au stand de Didier Jeunesse pour rencontrer Taï-Marc Le Thanh. Outre le grand album Yéti qu’il a signé avec Rebecca Dautremer chez Gautier Languereau, il publie aussi une saga chez Didier Jeunesse : Jonah. Je n’ai eu l’occasion de lire que le premier tome, mais j’ai été subjuguée. Je provoque un grand éclat de rire de la part de l’auteur quand je lui annonce qu’au début je doutais de cette saga avant de m’y plonger… et de finalement conclure que c’était génial ! Du coup, il faut vraiment que je lise la suite…

Nous retrouvons hors dédicace Timothée de Fombelle comme chaque année pour un moment tranquille. Il est accompagné d'Eloïse Sherrer, très gentille et intéressante. C'est une illustratrice à ne pas manquer !
Nous allons retrouver Stéphane Servant au stand de Didier Jeunesse pour lui offrir des sablés cuisinés suivant la recette présente dans son album Cinq minutes et des sablés. Il en est – j’espère – touché et lui aussi doit se demander à quel point nous sommes tarés !

C’est l’heure de la remise du prix de La Voix des Blogueurs ! Il s'agit d'un prix littéraire créé par une équipe de blogueurs passionnés qui bénéficie pour la première fois d'une véritable reconnaissance du Salon.
Les livres finalistes sont Eleanor & Park, Le Livre de Perle et Tant que nous sommes vivants. Les autres sélectionnés sont Lucides, Les Autodafeurs, Sur les trois heures après dîner, La Horde du Contre Vent, L’Île du temps perdu. La conférence est présentée par Tom, Nathan, Théo, Iris et Clémentine, sont présents également les auteurs Anne-Laure Bondoux et Timothée de Fombelle. On sent le stress, mais les garçons nous font une belle présentation des livres en compétition et des auteurs. Iris et Clémentine prennent le relais en posant quelques questions à Anne-Laure et Timothée, la première étant de parler du livre de l’autre ! Ils se prêtent au jeu, complices. Selon Anne-Laure, Le Livre de Perle est plus un souvenir dans son esprit. Sa lecture date d’un an, mais elle se rappelle de l’atmosphère générale, de quelques images, d'un jeune homme sous la pluie… Elle en parle avec tendresse, évoquant le thème du « créateur et de sa créature » central dans le roman. Pour Timothée, Tant que nous sommes vivants est un livre qui est présent en chacun de nous. Il s’en dégage une fragilité inquiétante et un sentiment d’amour fêlé. Anne-Laure Bondoux avoue avoir mis beaucoup d’elle entre ces pages. En résulte, pour reprendre les mots de Timothée, « un mélo tragique, avec des larmes, du sang, de l’amour à n’en savoir que faire ».

Comment la fiction intervient dans la réalité des deux auteurs ? Timothée écrit pour « rendre la vie un peu plus belle ». C’est sa vocation et son but. Il évoque aussi la notion d’espoir présent dans chacun de ses livres, qu’Anne-Laure reprend. Pour elle, tous ses personnages doivent se relever. Elle précise toutefois qu’aujourd’hui elle reconsidère ses anciens romans, notamment Les Larmes de l’Assassin, suite aux évènements du 13 novembre. L’humanité dans un assassin lui semble être désormais impossible.
A la question : « Aimeriez-vous vivre les aventures que vous avez écrites ? » ils se fendent tous les deux d’un grand NON ! Anne-Laure Bondoux précise qu’elle déjà vécu ses histoires, de manière différente bien entendu. Timothée rebondit sur ces propos en ajoutant toutes fois, s’il était Vango, il aimerait beaucoup rencontrer Ethel. Les jumeaux reviennent pour dévoiler le gagnant de la 3e édition de La Voix des Blogueurs : Tant que nous sommes vivants ! Ils lisent le prologue à deux voix, faisant frissonner l’assemblée et apparaître quelques larmes au coin des yeux d’Anne-Laure.

A la fin, je file discrètement sur le stand d’un éditeur mystère pour faire signer un livre (je sais que la personne à qui il est destiné passera par ici !). Je craque aussi sans raison pour Dysfonctionnelle, d’Axl Cendres sous les conseils du directeur de collection d’Exprim.

La journée touche à sa fin, le week-end aussi. Chargée de sacs, je prends la direction de la Gare de Lyon. Les aux revoirs se font dans l’émotion. 

Salon du Livre, merci pour ces moments fous, d'amour, de magie, de livres. A l’année prochaine… !

6 commentaires:

  1. Cette journée devait être génial ! Je suis contente que tu aies passé un merveilleux moment, j'avais adoré l'ambiance l'année dernière :)
    Très bel article^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'on se recroisera à une prochaine édition !

      Supprimer
  2. C'était trop top, j'avais l'impression d'y re-être !

    RépondreSupprimer
  3. La discussion avec T.De fombelle et A.L Bondoux avait l'être très intéressante. Merci de la partager avec nous. Je crois que tu veux travailler dans l'Edition, et bien, j'espère que tu t'y feras une place, car tu le mérites et tu as le talent et la passion pour !
    Bonne chance pour tes révisions ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est super gentil :) ! Je commence à être plus intéressée par le travail en librairie, mais merci pour tes encouragements !

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !