7 févr. 2018

Les Insoumis du blizzard, Fanny Abadie - Post-apo glaçant

2330. Le monde est dévasté par un blizzard mortel. Les derniers survivants se sont réfugiés sur le continent africain, mais quelques insoumis continuent d'occuper les villes peu à peu ensevelies sous la neige. Tu vas suivre une communauté réduite qui occupe la Vieille Bourse de Lille. Elle est composée de six jeunes de 10 à 16 ans et de cinq adultes, dont Kelsang le chef. Leur devise est simple : RAISON, DÉVOUEMENT, DISCIPLINE. T'es pas là pour rigoler : tu la boucles quand ton estomac crie famine, tu n'as le droit à aucune possession pour éviter les convoitises, tu respectes le strict emploi du temps, en bref, tu obéis à Kelsang sinon tu finis au frigo (comme s'il ne faisait pas assez froid). Les jeunes se sont habitués à ce système contraignant et trouvent chacun des combines pour le contrer. Bon, ils sont courageux mais pas téméraires et ne rebellent vraiment. Après tout, ils font partie d'une communauté, il faut se serrer les coudes ! Mais tout va changer lorsque deux des jeunes filles, Nejda et Liv, ont leurs règles pour la première fois.

Leurs règles. Je suis bien d'accord, c'est un élément perturbateur pour le moins étonnant. Mais on comprend à demi-mot que cela fait des décennies que l'espèce humaine a abandonné la procréation naturelle et conçoit directement les bébés en laboratoire pour leur offrir le meilleur patrimoine génétique possible. À cause de ces trifouillages biologiques excessifs, les organes reproducteurs humains ont perdu de leur efficacité pour devenir finalement inutiles. Donc quand il fait -20000°C dehors, que les laboratoires sont inaccessibles, et qu'on est plus que onze dans un rayon d'une centaine de kilomètres, perpétuer l'espèce se révèle un peu compliqué. 
Jusqu'à ce que les deux filles aient leurs règles. 
Sauf qu'elles ne savent pas ce que c'est.
Sauf que les adultes, eux le savent. Et ils ont un plan.

21 janv. 2018

Six of Crows VS Les chroniques de Zi T1. Phelan - De la difficulté de rentrer dans un nouvel univers imaginaire

Décidée à commencer 2018 sur des bonnes bases, j'ai décidé de me remettre à lire de la fantasy. Ça faisait des années que je ne m'étais pas plongée dans une bonne saga - en 2017 j'ai seulement remis le nez dans le premier tome de la trilogie À la croisée des mondes pour découvrir son préquel La Belle Sauvage et voyagé en compagnie du one-shot La Princetta et le Capitaine, une odyssée merveilleuse signée Anne-Laure Bondoux. Bref, de bonnes lectures mais des univers soit déjà connus, soit exploités rapidement en un seul livre.

Alors, guidée par de bons échos de lecteurs, je me suis lancée dans la lecture du premier tome de Six of Crows !
J'ai abandonné à la page 177.

Les Six of Crows sont une bande d'adolescents rassemblés par Kaz, membre du gang des Dregs qui évoluent dans les bas-fonds d'une ville portuaire. Les Six ont pour mission de s'infiltrer dans un palais réputé inviolable afin d'enlever Bo Yul-Bayur, apparemment détenteur du secret de la fabrication d'une drogue dévastatrice. Cette mission suicide se révèle d'autant plus difficile qu'aucun des membres de l'équipée de peut se saquer.

Six of Crows est assaisonné d'une dose de magie. Les Grishas sont des humains aux dons particuliers ; ils peuvent par exemple ralentir les battements de cœur, soigner les plaies... Ce sont des êtres craints et même chassés par certains peuples. Évidemment, dans la bande des Six of Crows on trouve une Grisha et un représentant de ce peuple qui les considère comme des erreurs de la nature.

15 janv. 2018

10 livres qui m'ont marqués en 2017


L'année 2017 s'est achevée le mois dernier, il est donc plus que temps de faire un bilan. Comme l'an passé, petit point personnel et professionnel : j'ai validé mon DUT Métiers du Livre avant de déménager en région parisienne pour commencer une licence professionnelle et un apprentissage en librairie jeunesse. Pour ce qui est du blog, le rythme a un peu ralenti. Mais je préfère maintenant me concentrer sur des articles qui recoupent plusieurs livres plutôt qu'une « simple » chronique. Je suis particulièrement contente des réflexions menées sur La Belle colère ou sur les personnages féminins dans les séries fantastiques ou d'aventures. J'ai également rejoint l'équipe du prix La Voix des Blogueurs, pour sa cinquième édition. Jusqu'au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil, j'ai défendu Le fils de l'ombre et de l'oiseau, mon coup de cœur de l'année précédente et lu la sélection entière que vous pouvez retrouver sur notre site. Et donc, au salon du livre nous étions sur scène avec 3 auteurs pour présenter le gagnant du prix !

(de gauche à droite) Tom,Clémentine Beauvais (Songe à la douceur),
Luc Blanvillain (La Nébuleuse Alma), Claudine Desmarteau (Jan),
Théo et Julia

(photo de gauche) Coucou c'est moi !

Trêve de blablas, passons aux coups de cœur 2017. Cette année, j'ai lu 30 romans « adultes », 1 essai (vive les cours d'histoire de l'art), 53 BD / mangas et 134 romans jeunesse. Ce qui donne un joli score de 218 livres lus. En 2015, j'en étais à 83 et en 2016 à 112 : on sent que je travaille en librairie !
Je n'ai pas pour habitude de parler de mes lectures « adultes » ou contemporaines.... enfin de mes lectures non jeunesse, quoi. Faisons une exception en ce jour de bilan et laisse-moi te parler des 5 coups de cœur que j'ai eu chez les grands.

27 déc. 2017

Nightwork - Vincent Mondiot, histoire horrible livre inoubliable

MAIS QUEL LIVRE ! Je me trouve bien embêtée pour rédiger cette chronique : j'aimerai t'en dire beaucoup pour te donner l'envie de te jeter dessus, mais en même temps, je pense que le meilleur moyen d'être emporté•e par cette histoire est de ne rien en savoir. Compliqué, hein ?
Bon, je vais quand même te donner quelques éléments pour comprendre de quoi ça parle.

Alors, le narrateur de cette histoire c'est Patrick, 21 ans. Il a une sérieuse tendance à la digression - dès les premières pages il se perd en anecdotes sur son enfance et son adolescence. Par ses mots, tu découvres son lui de 14 ans, un gamin victime favorite d'une bande de collégiens, mais aussi de sa mère, paumée et alcoolique, qui vit dans une cité où son grand frère avait l'habitude de dealer avant de finir en prison. Bon, y a un peu de positif dans la vie pourrie de Patrick : sa meilleure amie Mégane et leur projet de créer un jeu vidéo qu'ils appellent Nightwork.