7 mai 2016

Heureusement que les librairies indépendantes sont là !

Je m'adresse à toi, mon petit lecteur. Lecteur ! Oh, n'aies pas peur de cette apostrophe. Tu es lecteur, et c'est bien. J'imagine que comme tu es lecteur, tu vas souvent acheter des livres. Où vas-tu ? À la Fnac, me dis-tu ? Hum... non, non, reste ! Je ne te juge pas. Tu vas sûrement dans ce magasin parce qu'il est proche de chez toi ou que tu ne connais que cette adresse pour faire tes achats. Ou peut-être encore parce que tu as la carte Fnac et que tu es bien content d'avoir -5% sur tes livres. Ou peut-être parce que tu penses que les livres sont moins cher là-bas (bon, là j'avoue grincer un peu les dents, mais je parlerai une prochaine fois du prix unique du livre...) ! 

Mais mon petit lecteur, il faut savoir que la Fnac ne propose pas tous les livres qui paraissent. Là, tu hausses un sourcil étonné. Bon, si tu cherches les nouveautés des grosses maisons d'édition, bien sûr que la Fnac les a en stock et les a même étalé un peu partout pour te tenter. Et encore heureux, car c'est comme ça que la chaîne fait son chiffre d'affaire ! On appelle ces livres à livres à « rotation rapide » : ils arrivent en magasin en grande quantité, ils sont rapidement achetés et d'autres viennent directement les remplacer. Au contraire, les livres à « rotation lente » ont tendance à moins bien se vendre. Ce sont souvent des ouvrages un peu plus confidentiels, traitant de sujets moins mis en avant... mais on peut tomber sur de très bonnes surprises ! Et toi, mon petit lecteur, tu as beaucoup plus de chance de tomber sur ce genre de livre dans une librairie indépendante que chez ta chère Fnac. Parce que ces livres sont des paris pour les éditeurs et les libraires qui choisissent de les proposer au public. Ils peuvent ne pas trouver de lecteurs, prendre de la place dans le stock... ou rencontrer un succès inattendu en étant défendus par des professionnels passionnés ! Tant de choses que la Fnac ne peut pas se permettre, vu que son but est de miser sur le potentiel économique du livre, parfois au détriment de sa qualité.
Bon, tu commences à t'impatienter et tu te demandes où je veux en venir. Attends ! Avec toute mes explications, j'espère te convaincre d'aller plutôt acheter tes livres dans une librairie indépendante. Je suis certaine qu'il y en a une, ou plus, dans ta ville ! Bon, si tu habites en zone rurale (c'était mon cas il n'y a pas si longtemps, je compatis), ce sera plus compliqué. Mais imaginons, lecteur, que tu es un fier citadin. Même, imaginons que tu es un lecteur fan de BD. Tu aimes bien le rayon BD de ta Fnac, pour diverses raisons qui te sont personnelles. Mais là, un jour, tu entends parler (mettons, sur Internet, ou lors d'un cours de librairie à l'IUT) d'une toute nouvelle maison d'édition de BD. Imaginons que ce soient les éditions Adverse, créées par un certain Alexandre Balcaen. Imaginons que pour prouver la légitimité de son entrée dans le monde de la BD et en même temps dresser un bilan de l'édition actuelle, Balcaen a écrit un manifeste, qui s'appelle judicieusement Manifeste. Imaginons que ce livre t'intéresse, qu'en plus il ne coûte que 6 € et donc que tu veuilles l'acheter.

Manifeste d'A. Balcaen, Adverse, 40 p., 6€ (mars 2016)
Le site des éditions Adverse
Un entretien avec Alexandre Balcaen par Xavier Guilbert (du site du9.org)
À partir de ce moment, mon petit lecteur, laisse-moi reprendre la main. Pour tes beaux yeux, je vais tenter de trouver le Manifeste d'Alexandre Balcaen pour toi, à Aix-en-Provence. Dans cette jolie ville, il y a beaucoup de librairies. J'en connais pour ma part une dizaine, et pour te satisfaire, je vais me rendre dans quatre d'entre elles. 


Cette Fnac, tu la connais bien, c'est là que tu fais tous tes achats culturels ! J'y entre et me dirige vers le poste de renseignement situé près du rayon BD. Je demande à la vendeuse le Manifeste, qu'elle entre avec le nom de l'auteur et la maison d'édition dans sa base de données. Froncement de sourcils, rien n'apparaît sur l'écran. Elle me demande alors s'il s'agit d'une maison d'édition indépendante. Oui. Sourire désolé « elle n'est pas référencée à la Fnac... ». Argh ! en même temps, cette démarche fait partie des volontés des éditions Adverse. Mais de ce fait, il est totalement impossible de commander le Manifeste à la Fnac. 


Ne t'inquiète pas, à Aix on a des librairies indépendantes spécialisée en BD ! Je me dirige alors vers La Bédérie, où après avoir flâné un moment dans les rayons, je demande une nouvelle fois le livre. « Ah, on l'a eu ! ». Le titre éveille des souvenirs dans la mémoire de la libraire, mais malheureusement, elle ne l'a plus en stock. Elle m'explique qu'il est distribué par une petite structure, et qu'elle préfère attendre d'avoir plus de titres à leur demander avant de passer une commande, question de frais de port. 


Bon, je vais faire un tour dans l'autre librairie BD de la ville, La Licorne. Je demande une nouvelle fois le Manifeste, qui ravive encore une nouvelle fois des souvenirs chez la libraire. Elle tape le nom dans son logiciel, m'explique que le distributeur est assez petit, qu'il s'appelle Serendip et qu'elle pourra avoir le livre dans une dizaine de jours. J'accepte de passer ma commande, tant pis pour l'attente ! J'aurais enfin le Manifeste !


Toute contente, je redescends le cours Mirabeau pour aller jusqu'à mon arrêt de bus... Mince ! J'ai oublié de passer à Goulard et Provence ! Ce sont les deux grosses librairies indépendantes de la ville. Goulard est la première sur mon chemin, tant pis pour La Librairie de Provence aujourd'hui. La librairie a un tout nouvel espace BD au rez-de-chaussée. Je dérange une libraire en train d'exposer des nouveautés pour lui demander le Manifeste. Après une rapide recherche dans sa base de données, elle me le débusque ; il était caché derrière des anthologies, mais bien là !

Alors Blogger refuse de mettre l'image dans le bon sens
Mais en vrai, le bouquin est normal, hein !
La Fnac c'est pas mal si tu veux des livres actuels et médiatisés. Mais ces livres-là, tu pourras également les trouver en librairie indépendante. En achetant dans ces dernières, tu aides les commerces de proximité, tu permets que des petits éditeurs se fassent une place dans la chaîne du livre et tu auras l'opportunité de tomber sur des œuvres différentes. Ah, quoi ? La remise des 5 % ? Beaucoup de librairies indépendantes la font également, comme Goulard, la dernière dont on a parlé. 

Quoi ? Et Internet ? Oui, tu peux acheter les parutions des éditions Adverse sur leur site. Amazon ? Hahaha, sérieusement ! Naïf que tu es, si Balcaen refuse le référencement dans la base de données de la Fnac, il ne va certainement pas proposer ses livres chez Amazon, même si des particuliers en profitent pour se faire une confortable marge...

Neuf, le livre coûte 6 €


Alors, mon petit lecteur, achète dans les librairies indépendantes. Heureusement qu'elles sont là !

2 commentaires:

  1. Cet article est très intéressant, pas seulement pour le fait qu'on puisse trouver certains livres plus facilement en librairies indépendantes mais parce qu'il est important de souligner qu'elles ont leur importance. Personnellement je préfère largement le calme des petites librairies, j'ai souvent l'impression d'être en supermarché dans les FNAC et autres. Je ne vais en grande librairie que pour les livres en VO, pas réussi à en trouver ailleurs dans ma ville.

    Ah, et puis tu fais cet article sans juger les personnes qui achètent leurs livres ailleurs et c'est très bien :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton retour :)
      Les Fnac sont, de mon point de vue, des supermarchés de culture. Elles ont forcé les librairies a changer leurs pratiques, et ce fut une bonne chose. Mais désormais, les librairies sont bien plus intéressantes que ces grands magasins !
      Je n'ai aucune légitimité à juger les gens qui achètent leurs livres à la Fnac ou sur Amazon vu qu'il n'y a pas si longtemps, j'en faisais partie ! Mais j'ai changé mes habitudes de consommation et j'espère que d'autres prendront conscience de l'importance des librairies indé et feront de même

      Supprimer

Entrez dans la Ronde... n'hésitez pas à laisser un petit commentaire, je suis toujours ravie de vous lire !